LES ARMOIRIES DE LA VILLE

Elles ont été créées à la demande de M. Brioude, Maire de Firminy, et furent dessinées  par Albert Boissier, historien local (1878 – 1953) et adoptées par délibération du Conseil municipal du 14 août 1925.

Différents symboles typiques de notre cité y sont représentés :  
Le rouge et le noir sont les deux couleurs qui rappellent le charbon, d’une part et le feu de la métallurgie d’autre part.
Les outils symbolisent les industries minières et métallurgiques présentes à Firminy.
La couronne murale indique qu’une enceinte fortifiée percée de deux portes, celles de Bénaud et de la Vialle, protégeait la cité.
Le clou situé au centre de la roue d’engrenage est le signe de l’origine de la métallurgie à Firminy : la clouterie.
Les clés reproduisent celles de saint Pierre, premier patron de la paroisse.
Le tablier de cuir ou “basane” symbolise la peau que portaient les cloutiers.

Sur le bas des armoiries, nous pouvons voir une lampe de mineur. A l’époque c’était une simple lampe à huile avec une mèche : le « crézieu ».

 
 

Découvrez le site Le Corbusier de Firminy-Vert !


Le Patrimoine Le Corbusier

Le quartier de Firminy-Vert qui est un exemple abouti de l'architecture du siècle dernier a fait l'objet d'une labellisation nationale au titre du "patrimoine du XXe siècle" qui signale les réalisations de qualité.
Au sein de ce quartier, les quatre bâtiments de Le Corbusier ont fait l'objet dès 1984 d'une protection au titre des Monuments Historiques. Les quatre édifices de Le Corbusier classés parmi les Monuments Historiques sont : la Maison de la Culture et le stade en 1984, l'Unité d'Habitation en 1993 et l'église Saint-Pierre en 1996.


Les curiosités de la ville

  • La porte Saint-Pierre (XIIe siècle)
  • Les orgues de l'église Saint-Firmin
  • Le Château des Bruneaux